Trace

Prendre la mesure du lieu, considérer son histoire qui est aussi celle des savoir-faire, des techniques, des filières, des pathologies, des usages, s'attacher au "déjà-là".

Pratique

Révéler la singularité de la demande, mettre en face des besoins tangibles, la question du confort, de l'évolutivité, du long terme, du soin de l'espace. Aller au-delà de la fonction et de l'utile.

Matière

Faire converser le vernaculaire et le véhiculaire, interroger l'incorporation de matériaux contemporains (manufacturés, lisses, venant de loin) à une matière ancienne (usée, parfois fragile, irrégulière, locale).

Égard

Économiser la matière en questionnant la nécessité de la démolition, du remplacement face au travail de réparation, de réversibilité, d'intégration, voire d'inaction.

Chantier

S’adapter aux décalages entre dessin et réalité, éprouver la “résistance” du projet, jusqu’où est-il déshabillable, dépouillable ? Quelle est la valeur du geste de celui qui réalise ?

  • Trace

    Prendre la mesure du lieu, considérer son histoire qui est aussi celle des savoir-faire, des techniques, des filières, des pathologies, des usages, s'attacher au "déjà-là".

  • Pratique

    Révéler la singularité de la demande, mettre en face des besoins tangibles, la question du confort, de l'évolutivité, du long terme, du soin de l'espace. Aller au-delà de la fonction et de l'utile.

  • Matière

    Faire converser le vernaculaire et le véhiculaire, interroger l'incorporation de matériaux contemporains (manufacturés, lisses, venant de loin) à une matière ancienne (usée, parfois fragile, irrégulière, locale).

  • Égard

    Économiser la matière en questionnant la nécessité de la démolition, du remplacement face au travail de réparation, de réversibilité, d'intégration, voire d'inaction.

  • Chantier

    S’adapter aux décalages entre dessin et réalité, éprouver la “résistance” du projet, jusqu’où est-il déshabillable, dépouillable ? Quelle est la valeur du geste de celui qui réalise ?